Présentation

Présentation générale : métamorphoses du GRAC

Au début des années 1990, le Groupe Renaissance est une équipe Lyon 2 de spécialistes de la Renaissance, dirigée par Gabriel Pérouse et active dans l’édition de textes français du XVIe siècle (Bugnyon, Taillemont, Tabourot, Du Troncy). L’équipe est installée dans la toute nouvelle MSH (alors MRASH) et entre dans la modernité avec l’arrivée du réseau internet à la MSH. En 1994, les lexicologues du CELL (Centre d’études lexicologique et lexicographique) rejoignent les spécialistes de littérature au sein du Groupe Renaissance en déployant le spectre des spécialités. Ce Groupe Renaissance devient le GRAC, Groupe Renaissance et Âge classique, quand l’équipe s’étoffe de collègues spécialistes de la littérature et de la langue du XVIIe siècle, et quelques années plus tard, de collègues historiens de l’art des XVIe et XVIIe siècles ; c’est aussi à ce moment-là, au début du millénaire, que le GRAC se dote de son premier site, métamorphosé dans le carnet Hypothèses en 2021.

À ces changements internes à Lyon 2, se sont ajoutés d’importants changements à l’échelle du site. Du fait de l’arrivée de l’ENS-LSH à Lyon en 2000, l’URA 1348, qui regroupait alors l’équipe Longeon de l’Université Jean Monnet Saint-Étienne et le GRAC à Lyon 2, devient l’UMR 5037 par l’adjonction à nos équipes du CERPHI dirigé par Pierre-François Moreau. Le GRAC s’est donc coulé en 2001 dans l’Institut d’histoire de la pensée classique (IHPC), promis à devenir une UMR d’envergure, répartie sur cinq sites. Au 1er janvier 2016, une nouvelle structure est née de la fusion de deux UMR, l’IHPC et LIRE pour donner naissance à l’IHRIM, au sein duquel le GRAC est devenu un groupe de travail, spécialisé dans l’édition de textes, la langue préclassique et classique, l’histoire du livre.

En trente ans, le GRAC a fait sa mue en suivant l’évolution scientifique et technologique du site Lyon-Saint-Etienne. Il a été dirigé successivement par Michèle Clément, Laurent Thirouin, Florence Bonifay et Hélène Lannier en co-direction, avant de l’être aujourd’hui par Edwige Keller-Rahbé et Élise Rajchenbach. Avec une quinzaine d’éditions de textes (papier ou corpus numériques), avec la constitution de bases de données, la tenue régulière de colloques et de séminaires, et la responsabilité d’une revue, le Français préclassique, l’activité de groupe de travail est soutenue.

La présence de nombreux chercheurs et doctorants, une importante bibliothèque en cours de constitution depuis trente ans font du GRAC un lieu séminal où de jeunes chercheurs, dès le master, viennent chercher une formation lexicologique, des livres ou la participation à des événements scientifiques.

Axes de recherche

Les travaux du groupe de travail se définissent principalement par 4 axes :

  • Littérature et histoire des idées (XVIe-XVIIe siècles)
  • Lexicologie et taxinomie scientifique (XVIe-XVIIIe siècles)
  • Histoire de l’art (XVIe-XVIIe siècles)
  • Histoire du livre (XVe-XVIIe siècles)

En savoir plus.

Membres titulaires

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search