Le Français préclassique

Depuis sa création en 1990, la revue a imposé le terme de français préclassique, expression qui désigne la période de l’histoire de la langue qui s’étend des environs de 1480 jusqu’à la fixation vers 1640 de l’usage linguistique d’une classe sociale et intellectuelle. C’est l’époque de la gestation d’un nouveau français qui méritait bien un espace pour accueillir des travaux de plus en plus nombreux sur la langue. La revue s’ouvre de plus en plus aux perspectives offertes par l’étude du néo-latin dans les rapports qu’il entretient avec le français préclassique. Des articles variés et de haute tenue font la réputation de la revue dont l’éditeur Champion assure une large diffusion.

Directeur : Philippe Selosse
Secrétaire de rédaction : Paul Gaillardon

N°1N°2N°3N°4
N°5N°6N°7N°8
N°9N°10N°11N°12
N°13N°14N°15N°16
N°17N°18N°19N°20
N°21

N°1, 1990

Articles

  • Robert Vallet, « Le réseau lexical de sage dans les Illustrations de Gaule et Singularitez de Troye de Jean Lemaire de Belges », p. 7-39.
  • Pierre Gondret, « Prudence et son réseau lexical dans l’Astrée », p. 41-105.
  • Jean Michel Messiaen, « Dissimuler dans l’Astrée d’Honoré d’Urfé », p. 107-154.
  • André Grange, « Le double langage dans l’Astrée », p. 155-181.

Comptes rendus

  • Jean Michel Messiaen, « L. Barbey, Martin Le Franc, prévôt de Lausanne, avocat de l’amour et de la femme au XVe siècle », p. 183-185.
  • Pierre Gondret, « A. de Kok, La place du pronom personnel régime conjoint en français : une étude diachronique », p. 185-188.
  • Robert Vallet, « G. Ernst, Gesprochenes Französisch zu Beginn des 17. Jahrhunderts: Direkte Rede in Jean Héroards Histoire particulière de Louis XIII (1605-1610) », p. 188-190.

N°2, 1991

Articles

  • Robert Vallet, « Gent, peuple et nation dans les Illustrations de Gaule et Singularitez de Troye de Jean Lemaire de Belges », p. 5-22.
  • Jean Michel Messiaen, « Se cacher à qn / se cacher de qn au XVIIe siècle », p. 23-57.
  • Michel Bellot-Antony, « La longueur des phrases dans le Quart Livre de Rabelais », p. 59-74.
  • M. Crozet, « Bibliographie des études lexicologiques », p. 75-134.
  • Michel Bellot-Antony, Guy Demerson, Monique Chauvet, « Une nouvelle base de données textuelles de l’INaLF : la base du français préclassique », p. 135-161.

Comptes rendus

  • Robert Vallet, « C. Lauvergnat-Gagnière et G. Demerson (éd.), Les Chroniques gargantuines », p. 163-164.
  • Pierre Gondret, « M. Glatigny, Vocabulaire et société : Études lexicologiques sur des textes du XVIe siècle (Ronsard, Meigret, Nicot, Sylvius) »
  • Jean Michel Messiaen, « S. Hanon, Le vocabulaire de l’Heptameron de Marguerite de Navarre : index et concordance », p. 168-196.

N°3, 1993

Articles

  • Terence Russon Wooldridge, « Le Triomphe de Henry : étude lexicologique et métalexicologique », p. 5-41.
  • Jean Michel Messiaen, « Feindre, feinte et feintise, feintement en français préclassique », p. 43-104.
  • Jacques Abélard, Monique Chauvet, « Proposition pour un article de dictionnaire : faveur en français préclassique », p. 105-146.
  • Pierre Gondret, « De Montaigne à Bouhours : une page de l’histoire de fin et finesse aux XVIe et XVIIe siècles », p. 147-179.

Compte rendu

  • Jean Michel Messiaen, « T.R. Wooldridge, Le Grand Dictionnaire François-Latin (1593-1628) : histoire, types et méthodes », p. 181-182.

Divers

  • « La Base du français préclassique », p. 183-192.

N°4, 1995

Articles

  • M. Glatigny, « Le verbe croire dans les œuvres françaises de Castellion », p. 5-34
  • Jacques Abélard, « Illustration(s) des Gaules : l’Académie, Richelet et Furetière réécrivent et interprètent le titre de Jean Lemaire de Belges », p. 55-73.
  • Jean Michel Messiaen, « Fiction en français préclassique », p. 55-73.
  • Pierre Gondret, « Rabutinage et rabutinade : formation et compréhension par la postérité de deux créations suffixales de Mme de Sévigné et de son cousin Bussy », p. 75-95.
  • Marthe Paquant, « Les noms collectifs d’arbres et de plantes dans le Théâtre d’agriculture et mesnage des champs d’Olivier de Serres », p. 97-135.

Compte rendu

  • Pierre Gondret, « Opérateurs et constructions syntaxiques. Évolutions des marques et des distributions du XVe au XXe siècles. Actes du Ve colloque international organisé à l’École normale supérieure les 11 et 12 décembre 1992 par le GEHLF », p. 137-139.

Divers

  • « Bibliographie », p. 141-143.
  • « La Base du français préclassique », p. 145-156.

N°5, 1996

Articles

  • Monique Chauvet, « Les ressources textuelles. Le français préclassique dans Frantext », p. 9-20.
  • Gilles Proust, Michel Bellot-Antony, Guy Demerson, M. Renaud, « D’une base textuelle à un projet de dictionnaire électronique », p. 21-32.
  • Jean-Pierre Chambon, S. Korfanty, « Autour du Huguet : pour un complément bibliographique », p. 33-49.
  • Claude Buridant, « Vers un glossaire des glossaires du français du XVIe siècle », p. 51-66.
  • Pierre Gondret, « Contributions au C.E.L.L. », p. 67-69.
  • Jean Michel Messiaen, « Vers un dictionnaire du français préclassique (1500-1650) », p. 71-91.
  • Marthe Paquant, « Du texte au dictionnaire. Olivier de Serres, Théâtre d’agriculture et mesnage des champs (1600) », p. 93-108.
  • Pierre Gondret, « Étude du mot fabrique », p. 111-123.

N°6, 1999

Articles

  • Pierre Swiggers, « Systématique et terminologie de la description du participe dans la grammaire française préclassique », p. 13-37.
  • Noël Dazord, « Hiatus et l’hiatus au XVIe siècle (à propos de Clément Marot et Du Bellay). Deux remarques », p. 39-50.
  • Pierre Gondret, « Cuidier, penser et croire chez Calvin », p. 51-57.
  • Géraldine Poizat-Newcomb, « Nature, ou la force vitale : un aperçu de la notion de système immunitaire dans les Essais de Montaigne », p. 59-73.
  • Jean Michel Messiaen, « La concurrence soldat/soudard en français préclassique : essai de lexicologie diachronique », p. 73-101.
  • Marthe Paquant, « Des vers à la soie. Le vocabulaire de la sériculture chez Olivier de Serres », p. 103-113.
  • Claude Buridant, « Proposition de protocole pour la confection de lexiques d’œuvres du français préclassique », p. 115-133.

Comptes rendus

  • Jean-Pierre Chambon, « A. Tissier (éd.), Recueil de farces (1450-1550) », p. 135-145.
  • Volker Mecking, « G.-A. Pérouse et M.-O. Sauvajon (éd.), Philibert Bugnyon, Les Erotasmes de Phidie et Gelasine (1557) », p. 147-161.
  • Pierre Gondret, « W. Ayres-Bennet et P. Caron, Les Remarques de l’Académie française sur le Quinte-Curce de Vaugelas (1719-1720), contribution à une histoire de la norme grammaticale et rhétorique en France », p. 163-166.

N°7, 2003

Articles

  • Odile Halmøy, « Quelques remarques sur les formes gérondives dans Gargantua et le Tiers Livre de Rabelais », p. 13-28.
  • Jean Michel Messiaen, « Les substantifs dérivés des formes verbales en –ant en français préclassique : prolégomènes », p. 29-66.
  • Anne Christine Burlon, « Le mot intestin dans les Essais de Montaigne », p. 67-75.
  • Christophe Clavel, « Étude lexicale : crible et cribler en français préclassique : du sens propre aux emplois figurés », p. 77-97.
  • Jean-Éric Barou, « À propos du mot folie : intérêt d’un corpus lexicographique contemporain pour l’étude d’une synchronie ancienne », p. 99-118.
  • Marthe Paquant, « Quelques régionalismes du français chez Guillaume Paradin, Histoire de Lyon (1573) », p. 119-132.
  • Volker Mecking, « Le vocabulaire de guerre dans le Dialogue du François et du Savoysien (1593) de René de Lucinge (1554-1615) : étude historique d’un vocabulaire spécialisé », p. 133-204.
  • Jean-Pierre Chambon, « Les régionalismes de l’Anatomie d’un nez à la mode : contribution à la localisation d’un texte de français préclassique », p. 205-219.

Compte rendu

  • Volker Mecking, « D. Cuisiat, Lettres du cardinal Charles de Lorraine (1525-1574) », p. 221.

N°8, 2004

Articles

  • Jean Michel Messiaen, « Préalables », p. 17-27.
  • Jean-Pierre Chambon, « Sur quelques diatopismes de Barthélémy Aneau dans Alector (1560) », p. 29-37.
  • Volker Mecking, « Les régionalismes chez Philippe Le Picard et René de Lucinge : essai d’un bilan », p. 39-74.
  • Marthe Paquant, « Les régionalismes du français chez Guillaume Paradin, Journal (1572-1573), et Mémoires de l’histoire de Lyon (1573), limites et difficultés de leur traitement », p. 75-87.
  • Gilles Roques, « Examen critique de quelques régionalismes dans La Nouvelle Fabrique de Philippe d’Alcripe », p. 89-95.
  • Anne Schoysman, « Repérer les régionalismes lexicaux : quelques exemples dans les Propos rustiques de Noël Du Fail (1520 env.-1591) », p. 97-114.
  • Martine Thiry-Stassin, « Problèmes de méthode et de recherche sur les régionalismes wallons dans quelques manuscrits mosans de la Prérenaissance », p. 115-129.
  • Volker Mecking, « Quelques observations sur le vocabulaire poétique de Jacques Grévin (1538-1570) », p. 131-156.
  • Pascale Mounier, « Les sens littéraires de roman en français préclassique », p. 157-182.

Compte rendu

  • Volker Mecking, « G. Tuaillon., D. Cuisiat (éd.), Laurent de Briançon, Trois poèmes en patois grenoblois du XVIe siècle. Lo Batifel de la Gisen, Lo Banquet de la Faye, La Vieutenanci du Courtizan », p. 221.

N°9, 2006

Articles

  • Bernard Combettes, « Syntaxe et textualité : les constructions à détachement dans les Essais de Montaigne », p. 11-36.
  • Pierre Swiggers, « L’analyse du verbe dans la grammaire française préclassique (1530-1575) », p. 37-83.
  • Philippe Selosse, « La traduction française des bahuvrīhi du néo-latin botanique de la Renaissance », p. 85-118.
  • Françoise Henry, « Des vrilles à la vigne : leurs dénominations au XVIe siècle », p. 119-190.
  • Marthe Paquant, C. Menot, « Quelques richesses lexicales des Escraignes dijonnoises d’Étienne Tabourot des Accords (1588) », p. 191-197.
  • Volker Mecking, « Quelques aspects du vocabulaire du Gentilhomme (1611) de Nicolas Pasquier », p. 199-225.
  • André Klump, « Particularités lexicales dans la Grammaire Espagnolle et françoise (1597) de César Oudin », p. 227-239.

Comptes rendus :

  • Michèle Clément, « J.C. Monferran (éd.), Du Bellay, La Deffence et illustration de la langue françoyse », p. 241-242.
  • Volker Mecking, « M. Barsi, L’Énigme de la chronique de Pierre Belon », p. 242-257.
  • Volker Mecking, « Y. Greub, Les mots régionaux dans les farces française », p. 257-258.
  • Marthe Paquant, « G. Defaux et B. Colombat, Lyon et l’illustration de la langue française à la Renaissance », p. 258-260.

N°10, 2007

Articles [Actes du colloque des 24 et 25 juin 2005, « La dénomination des savoirs en français préclassique (1500-1650) »]

  • Laurent Loty, « Les savoirs et les mots : effets mystificateurs de la dénomination disciplinaire, de la Renaissance au présent de l’historien », p. 21-35.
  • Claudie Balavoine, « Emblème et emblématique, du terme à la discipline, et retour », p. 37-46.
  • Françoise Henry, « Mots propres, stile et jargon peculier dans les domaines de la vigne et du vin : vocabulaire ou terminologie ? », p. 47-60.
  • Marie Gaille-Nikodimov, « Qu’est-ce que l’homme ? : la réponse de l’anatomiste ou la médecine comme anthropologie chez André du Laurens », p. 61-71.
  • Philippe Caron, « Un descripteur à référence déformable : la lexie Belles-lettres », p. 75-88.
  • Marie-Joëlle Louison-Lassablière, « L’Orchésographie ou la notation choréographique », p. 89-101.
  • Jean-Luc Martine, « Le lexique de la machine et l’organisation des savoirs : sciences et intelligence pratique », p. 105-116.
  • Stéphanie Delon, « Le champ lexical des traités de musique ‘‘pratique’’ à la Renaissance », p. 117-126.
  • Teresa Jaroszewska, « La notion de ‘‘dictionnaire’’ dans le français du XVIe siècle et la transmission de la langue ‘‘tant ancienne que moderne’’ », p. 127-143.
  • Nathalie Fournier, Bernard Colombat, « De la grammatica gallica à grammaire françoise : une nouvelle dénomination pour une nouvelle discipline ? », p. 145-167.
  • Martine Furno, « De la métaphore à la standardisation : l’intitulé des dictionnaires du latin et du français, 1500-1650 », p. 171-181.
  • Hiltrud Gerner, « Astronomie et astrologie : étude du processus de leur différenciation sémantique », p. 183-199.
  • Christophe Gutbub, « Joachim du Bellay et la traduction : un rejet fondateur », p. 201-215.
  • Anne Schoysman, « Le domaine sémantique et lexical de poésie en français préclassique », p. 217-230.
  • Myriam Marrache-Gouraud, « Pourquoi les savants écrivent-ils des histoires ? », p. 233-247.
  • Pascale Mounier, « Le récit et ses formes : les tâtonnements de la terminologie narrative au XVIe siècle », p. 249-267.
  • Daniel Regnier-Roux, « Ainsi appellez par figure semblable : de l’image au mot, dénomination en français préclassique des vaisseaux destillatoires en l’Art chymistique chez Konrad Gessner, Jacques Bresson et Giovanno Battista della Porta », p. 269-280.

N°11, 2008

Articles

  • Guillaume de Sauza, « ‘‘Mais le meilleur est jouer des cliquelles’’ : quelques particularités du Moys de May (1549-49) de Guillaume des Autels », p. 11-22.
  • Françoise Henry, « Le lexicographe et la mer : en amontaise, une histoire de longitude », p. 23-28.
  • Volker Mecking, « Une correspondance diplomatique de la fin du XVIe siècle : les Lettres de 1588de René de Lucinge », p. 29-74.
  • Marthe Paquant, « Un Livre de raison d’Olivier de Serres », p. 75-97.
  • Marie-Christine Gomez-Géraud, « Mots et manière de parler difficiles : les glossaires des Bibles en français au XVIe siècle », p. 99-116.
  • Pierre Swiggers, « La Briefve et Vtile Instruction (1552) de Hector Forest : concepts et terminologie de la grammaire », p. 117-134.
  • Volker Mecking, « Les Mémoires d’un curé de Paris (1557-1590) : étude lexicale », p. 135-183.

N°12, 2009

Articles

  • Michèle Clément, « La bêtise : définition en guise d’introduction », p. 13-17.
  • Marie-Luce Honeste, « Schéma cognitif et conceptuel du mot bêtise à la Renaissance et à l’âge classique », p. 19-37.
  • Daniel Régnier-Roux, Henriette Pommier, « Image de la bêtise aux XVIe et XVIIe siècles : ‘‘retour de bestise, a raison […]’’ (Barthelemy Aneau) », p. 39-63.
  • Sylvia Giocanti, « Montaigne et la bêtise », p. 65-78.
  • Denis Reynaud, « Le jeu de la bête », p. 79-82.
  • Marthe Paquant, « Quelques notes lexicologiques sur le vocabulaire de Maistre Chevalet, La Vie de sainct Christofle, ca 1516 », p. 83-101.
  • Volker Mecking, « Le premier traité de pédiatrie en français (1565) : étude lexicologique », p. 103-162.

Comptes rendus

  • Marthe Paquant, « M. Huchon, Le Français au temps de Jacques Cartier », p. 163-166.
  • Volker Mecking, « F. Rouget (éd.), Olivier de Magny, Œuvres poétiques », p. 167-181.

N°13, 2011

Articles

  • Marthe Paquant, « Préface », p. 9.
  • Jacqueline Vons, « Unifier ou expliquer des dénominations anatomiques multiples ? L’exemple des noms des dents dans quelques traites d’anatomie du XVIe siècle », p. 11-26.
  • Michèle Clément, « De l’anachronisme et du clitoris », p. 27-45.
  • Marthe Paquant, « Le jargon chez Rasse des Nœuds : Abbuz et Chant Royal (1561-1562) », p. 47-89.
  • Marie Luce Honeste, « Le phénomène de rémanence et ses conséquences en sémantique lexicale à travers l’histoire du mot opinion », p. 91-113.
  • Philippe Selosse, « Le rondeau renaissant et son épistémè : syntaxe, sémantique et rime dans les rondeaux de Jean Bouchet et Clément Marot », p. 115-171.

Comptes rendus

  • Pierre Swiggers, « C. Demaizière, La Grammaire française au XVIsiècle: les grammairiens picards », p. 173-190.
  • Yann Greub, « V. Mecking, Le Vocabulaire de René de Lucinge dans son Dialogue du françois et savoysien (CD-Rom) », p. 191-192.
  • Anne-Laure Metzger-Rambarch, « C. Skupien Dekens, Traduire pour le peuple de Dieu : la syntaxe française dans la traduction de la Bible par Sébastien Castellion, Bâles, 1555 », p. 193-194.

N°14, 2012

Philippe Selosse, « Préface », p. 9-10.

Articles [Actes du colloque de l’Université Broek « Le choix de la langue dans la construction des publics en France à la Renaissance »]

  • Remerciements, p. 13.
  • Renée Claude Breitenstein, Tristan Vigliano, « Introduction », p. 15-22.

1re PARTIE : « LE CHOIX DU FRANÇAIS : UNE LANGUE ET SES PUBLICS À LA RENAISSANCE »

  • François Paré, « Renaissance, plurilinguisme et minorisation », p. 25-34.
  • Mawy Bouchard, « Quand ‘‘rendre public’’, c’est ‘‘faire public’’ : publier en français à la Renaissance », p. 35-52.
  • Myriam Marrache-Gouraud, « Les ‘‘Essais’’ de Rabelais (Pantagruel, Chapitre IX) », p. 53-64.
  • Mathilde Aubague, «Rabelais et le choix du vulgaire, élément d’une stratégie narrative. Construction et sélection de ses publics du Pantagruel au Tiers Livre (1532-1546) », p. 65-78.
  • Marthe Paquant, « Les régionalismes du français chez Guillaume Paradin (ca 1510-1590) : choix ou nécessité ? », p. 79-94.
  • Élise Rajchenbach-Teller, « ‘‘À l’imitation de l’archer’’ : justifications linguistiques dans La Poesie françoise de Charles de Sainte-Marthe (Lyon, Le Prince, 1540) », p. 95-107
  • Mathieu Ferrand, « Le latin sur les tréteaux de théâtre en France au début de la Renaissance : une langue en représentation », p. 109-126.

2e PARTIE : « AUTOTRADUCTIONS, TRADUCTIONS, RETRADUCTIONS : MAIS POUR QUI TRADUIT-ON ? »

  • Philip Ford, « ‘‘De transitu latinitatis ad gallica scripta’’ : remarques sur la traduction littéraire à la Renaissance », 129-143.
  • Luc Vaillancourt, « ‘‘Non est mortale quod opto’’ : Gabriele Simeoni et la traduction sélective  », p. 145-155.
  • John Nassichuk, « Les Métamorphoses de Cupido (1561) et la personnalité ovidienne de François Habert », p. 157-169.
  • Grégoire Holtz, « ‘‘Ò toy, qui desires l’Acroissement de ta Langue’’ : la politique du vernaculaire à l’épreuve du voyage dans les Observations de Pierre Belon », p. 171-185.
  • Claude La Charité, « Les traductions latines de la harangue d’Henri III aux États Généraux de 1576 », p. 187-198.
  • Irene Finotti, « Nouvelles langues, nouveaux publics : le cas de deux romans sentimentaux », p. 199-212.
  • Rainier Grutman, « Frontières et négociations linguistiques à la Renaissance. », p. 213-229.

Comptes rendus

  • Marthe Paquant, « M.-J. Pinvidic (éd.), La Fleur des batailles Doolin de Maience, publiée par Antoine Vérard (1501) », p. 231-234.
  • Marthe Paquant, « X. Le Person (éd.), Pierre de L’Estoile, Journal du règne de Henri IV, T.I, 1589-1591 », p. 234-237.
  • Philippe Selosse, « B. Colombat et M. Peters (éd.), Conrad Gessner, Mithridate. Mithridates (1555) », p. 237-244.

N°15, 2013

  • Philippe Selosse, « Préface », p. 9-12.
  • Violaine Giacomotto-charra, « Présentation du projet « Les mots de la science» », p. 15-21.

Articles

  • Marthe Paquant, « La troisième pièce du recueil de Rasse des Nœuds: Jargon (1566) », p. 25-56.
  • Violaine Giacomotto-Charra, « Formation et usage du vocabulaire scientifique à la Renaissance : l’exemple de Claude de Boissière et de l’astronomie », p. 57-69.
  • Philippe Selosse, « ‘‘Paltots’’ et ‘‘Morillons’’ : prodrome d’une étude de la nomenclature française des Tulipes au XVIIe siècle », p. 71-113.
  • Nathalie Fournier, « Espèce et Figure dans la morphologie nominale chez les grammairiens du français des XVIe et XVIIe siècles », p. 115-145.
  • Pierre Swiggers, « Le verbe dans le Traicte de la grammaire francoise (1557) de Robert Estienne : approche classificatoire et terminologique », p. 147-169.
  • Marie Luce Honeste, « La liste dans Le Quart Livre de Rabelais : (des)organisation et (en)jeux discursifs », p. 171-205.
  • Marie Luce Honeste, « Ordre & désordre dans Delie de Maurice Scève (1544) », p. 207-222.

Comptes rendus

  • Marthe Paquant, « D. Delaplace, Le jargon des Coquillars à Dijon au milieu du XVe siècle, selon Marcel Schwob (1892) » p. 223-230.
  • Florence Bistagne, « G. Parussa et E. Suomela-Härmä (éd.), Pétrarque, Triomphes (Triomphi), trad. fr. de Simon Bourgouin », p. 230-232.
  • Henriette Pommier, « E. Thomas, Vocabulaire illustré de l’ornement… », p. 233-235.

N°16, 2014

Philippe Selosse, « Préface », p. 9-10.

Articles : Le nom à la Renaissance et au premier XVIIe siècle

  • Adeline Desbois-Ientile et Adrienne Petit, « Introduction », p. 13-24.
  • Pierre Swiggers, « Au nom du nom : langage, grammaire et réalité au XVIe siècle », p. 27-66.
  • Nicolas Laurent, « Les rapports entre le nom propre et le nom commun dans la réflexion sur l’antonomase aux XVIe et XVIIIe siècles », p. 67-80.
  • Anna Arzoumanov, « La glose référentielle des noms de fiction : décryptage de quelques procédés d’élucidation », p. 81-94.
  • Adeline Desbois-Ientile, « L’interprétation des noms propres à la Renaissance : l’exemple de Francus », p. 97-112.
  • Stéphan Geonget, « Louis Le Caron Charondas ou la fabrique d’un patronyme ‘‘humaniste’’ », p. 113-124.
  • Pauline Dorio, « Sagouins et marmots : la déformation polémique du nom propre dans la querelle de Marot et Sagon », p. 125-138.
  • Vân Dung Le Flanchec, « Sens et vérité : le nom propre selon Maurice Scève, d’après Délie », p. 141-156.
  • Suzanne Duval, « Stylistique du nom abstrait dans la prose du roman baroque », p. 157-170.
  • Francesco Montorsi, « Le traitement des noms propres dans la traduction de Morgante il Gigante », p. 173-204.
  • Bérengère Basset, « L’apophtegme au XVIe siècle : le nom et la chose », p. 183-204.

Comptes rendus et notes de lecture

  • Nathalie Fournier, « W. Ayres-Bennett et M. Seijido, Remarques et observations sur la langue française. Histoire de l’évolution d’un genre », p. 207-2016.
  • Philippe Selosse, « P. Glardon (éd.), Pierre Belon, La Nature et diversité des poissons (1555) », p. 217-242/255-292.
  • Yann Greub, « J.F. Courouau, Et non autrement. Marginalisation et résistance des langues en France (XVIe-XVIIe siècles) », p. 243-248.
  • Marthe Paquant, « D. Delaplace (éd.), La Complainte des Argotiers », p. 249-254.
  • Philippe Selosse, « Philippe Glardon, L’histoire naturelle au XVIe siècle, introduction étude et édition critique de La nature et diversité des poissons de Pierre Belon (1555), Genève, Droz, 2011, 716 p. » p. 255-292.
  • Chantal Wionet, « M. Keller, Figurations of France. Literary nation-building in Times of crisis (1550-1650) », p. 293-298.
  • Philippe Selosse, « S. Larbon, M.C. Thomine, Grammaire du français de la Renaissance. Étude morphosyntaxique », p. 299-326.

N°17, 2015

Philippe Selosse, Préface, p. 9-10.

Le vocabulaire du livre et de l’imprimerie à la Renaissance

  • Martine Furno, « Introduction », p. 13-20.
  • Susan Baddeley, « Accents, signes auxiliaires et signes de ponctuation : leurs appellations chez les imprimeurs (XVIe-XVIIe siècles) », p. 21-60.
  • Marthe Paquant, « Le vocabulaire de l’imprimerie d’après un inventaire de 1522 », p. 16-90.
  • Anne Réach-Ngô : « ‘‘Rogneure, descoupure et ramas de pieces bigarrées’’ : une nouvelle rhétorique de la compilation à l’ère de l’imprimé ? », p. 91-108.

Édition de textes

  • Christophe Plantin, La Premiere, et la Seconde Partie des Dialogues François, pour les ieunes enfans (1567) – éd Susan Baddeley, p. 111-144.
  • Georges d’Halluin, Le Livre de toutz langaiges (1513) – éd Françoise Fery-Hue et Christel Nissille, p. 145-194.

Varia

  • Antoine Torrens, « Les noms de lettres de l’alphabet latin et des écritures orientales en France au XVIe siècle », p. 197-220.

Comptes rendus et notes de lecture

  • Philippe Selosse, « La Ponctuation à la Renaissance », p. 223-251.
  • Marthe Paquant, « P. et M.H. Servet (éd.), Testaments pour rire, Testaments facétieux et polémiques dans la littérature d’Ancien Régime, 1465-1799 », p. 252-263.
  • Nathalie Fournier, « A. Jacquetin-Gaudet, C. Demarzière (éd.), Daniel Cachedenier, Initiation à la langue française », p. 264-270.
  • Susan Baddeley, « A. Jacquetin-Gaudet (éd.), Jean de Drosay, Éléments de la grammaire quadrilingue (1544-1554) », p. 271-274.
  • Xavier Bonnier, « M. Clément (éd.), Maurice Scève, Microcosme », p. 275-280.

N°18, 2016

  • Philippe Selosse, Préface, p. 9-10.
  • Claude Buridant, « Hommage à Jacques Abélard (1925-2015) », p. 11-16.
  • Noël Dazord, « Jacques Abélard (1925-2015) – In memoriam », p. 17-20.

Le vocabulaire du livre et de l’imprimerie à la Renaissance

  • Martine Furno, « Technique d’imprimerie et édition des textes : lexique et jeu sur les mots dans quelques documents de Robert Estienne », p. 23-40.
  • Marthe Paquant, « Le vocabulaire de l’imprimerie au XVIe siècle (suite) », p. 41-68.

Édition de textes

  • Pierre Haschaert, La Maniere d’escripre, par abbreuiations : Auec vn petit traicté de l’orthographe Françoise (1544) – éd Susan Baddeley, p. 71-100.

Varia

  • Susan Baddeley, « ‘‘Ie, Guillaume Rouille…’’ D’un personnage aux noms multiples à une erreur persistante », p. 103-106.
  • Jacqueline Vons, « Anatomie et poésie : l’artère carotide (interne) ou soporale », p. 117-124.
  • Marie Luce Honeste, « La Boétie et la servitude volontaire – ou comment définir l’innommé », p. 125-156.

Comptes rendus et notes de lecture

  • Philippe Selosse, « Copier et contrefaire à la Renaissance Faux et usage de faux », p. 159-190.
  • Martine Furno, « Histoire des traductions en langue française XVe et XVIe siècles », p. 191-195.
  • Philippe Selosse, « Vocabulaire et création poétique dans les jeunes années de la Pléiade (1547-1555) », p. 196-242.
  • Marthe Paquant, « M. Lazard et G. Schrenck (éd.), Pierre de L’Estoile, Journal du règne de Henri IV », p. 243-247.
  • Philippe Selosse, « J.-P. Pittion, Le Livre à la Renaissance. Introduction à la bibliographie historique et matérielle », p. 247-248.

N°19, 2017

Philippe Selosse, Préface, p. 9.

La glose en question(s) : du Moyen Âge aux temps modernes

  • Pierre Nobel et Hélène Vassiliadou, « Introduction », p. 13-16.
  • James Hirstein, « De la fin du premier chant des Géorgiques de Virgile (notamment sur auriga, G , 1, 514) chez le jeune Beatus Rhenanus (1485-1547) », p. 17-31.
  • Jessica Thoulouse, « De la glose au commentaire : (re)lectures du Serment d’Hippocrate à la Renaissance », p. 33-47.
  • Daniéla Capin et Pierre Larrivée, « Gloses et réécritures des textes coutumiers : les métamorphoses de La Coutume de Normandie du Moyen Âge à la Renaissance », p. 49-68.
  • Stefania Cerrito, « Les gloses aux fables d’Ovide dans les Métamorphoses en français de Colard Mansion (Bruges 1484) », p. 69-84.
  • Pierre Nobel, « Du manuscrit à l’imprimé : le traitement des gloses dans l’editio princeps de la Bible historiée publiée par Antoine Vérard », p. 85-100.
  • Francine Gerhard-Krait, « Gloses définitoires de mots : les textes préclassiques, le Thresor de la Langue Françoise et la lexicographie contemporaine », p. 101-115.
  • Hélène Vassiliadou et Agnès Steuckardt, « La glose, ses gloses et leurs instruments : que nous apprend le français préclassique ? », p. 117-141.

Varia

  • Guillaume Berthon, « Du plagiarius au plagiaire », p. 145-155.

Comptes rendus et notes de lecture

  • Nathalie Fournier, « Autour du Dictionarie of the French and English Tongues de Randle Cotgrave (1611) », p. 159-165.
  • Martine Furno, « Le Choix du vulgaire, Espagne, France, Italie (XIIIe-XVIe siècle) », p. 166-168.
  • Ugo Pais, « L’Épithète, la rime et la raison La lexicographie poétique en Europe, XVIe-XVIIe siècles », p. 169-182.
  • Michèle Clément, « La Muse et le compas : poétiques à l’aube de l’âge moderne Anthologie », p. 183-186.
  • Teresa Jaroszewska, « Y. Cazal, G. Parussa, Introduction à l’histoire de l’orthographe », p. 187-190.
  • Pierre Swiggers, « B. Colombat (éd.), Johan Barton, Donait françois », p. 191-209.

N°20, 2018

Philippe Selosse, Préface, p. 9-10.

Articles

  • Violaine Giacomotto-Charra, « Le français et la philosophie : l’exemple de la philosophie naturelle à la fin du XVIe siècle », p. 13-30.
  • Luce Honeste, « Le concept de ‘‘servitude’’ : étude sémantique en langue et dans le Discours de la Servitude volontaire de La Boétie », p. 31-54.
  • Philippe Selosse, « La Boétie, De la Servitude volontaire – glossaire », p. 55-136.
  • Jacqueline Vons, « Traduire et dire les mots du corps en français au XVIe siècle. Les Portraicts anatomiques de toutes les parties du corps humain, de Jacques Grévin (1538-1570) », p. 137-160.

Comptes rendus et notes de lecture

  • Marthe Paquant, « M. Houllemare et V. Mecking (éd.), Pierre de L’Estoile, Journal du règne de Henri IV, Tome 3 », p. 163-169.
  • Julie Sorba, « La Langue des émotions, XVIe-XVIIIe siècle », p. 170-176.
  • Claude Buridant, « C. Guillot-Barbance, Le Démonstratif en français : étude de sémantique grammaticale diachronique (IXe-XVe siècles) », p. 177-196.
  • Vladislava Lukasik, « É. Rajchenbach-Teller, ‘‘Mais devant tous est le Lyon marchant’’. Construction littéraire d’un milieu éditorial et livres de poésie à Lyon (1536-1551) », p. 197-210.

N°21, 2019

  • Philippe Selosse, Préface, p. 9-10.

Dossier : Du moyen français au français préclassique : quelle(s) frontière(s) ?

  • Maria Colombo Timelli, Gabriella Parussa, « Avant-propos », p. 13-20.
  • Paola Cifarelli, « Les Faits d’armes et de chevalerie de Christine de Pizan dans les premiers imprimés : quelques observations sur la langue », p. 21-38.
  • Maria Colombo Timelli, « Galien Rethoré, Paris, Antoine Vérard, 1500 », p. 39-58.
  • Laura-Maï Dourdy, « Penser la langue française dans les ateliers d’imprimerie au XVIe siècle », p. 59-74.
  • Gabriella Parussa, « Imprimeurs et frontières linguistiques. Quel apport pour la périodisation linguistique ? », 75-96.
  • Adeline Sanchez, « Réflexions sur l’évolution linguistique des traductions françaises du Lilium medicinæ de Bernard de Gordon », p. 97-110.
  • Joëlle Ducos, « Le lexique scientifique entre continuité et ruptures (Moyen Âge et Renaissance) », p. 111-124.
  • Anne Schoysman, « Ponctuation et segmentation phrastique en diachronie : l’exemple des Métamorphoses d’Ovide en prose, de la Bible des poètes au Grand Olympe », p. 125-148.

Varia

  • Elisabetta Barale : « Le débat sur l’orthographe française dans les textes pédagogiques du XVIe siècle : le cas des Dialogues françois pour les jeunes enfants de l’Officine Plantinienne », p. 151-168.
  • Marie Cézard-Leyral : « L’article ‘‘aliment’’ du De origine, usu et ratione vulgarium vocum… de Jacques Bourgoing : déambulation lexicale en terres nourricières », p. 169-194.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search